Michel Jacquet - Artiste Curateur et Médiateur - Meisenthal (57) Strasbourg (67)

Bonjour,

je suis artiste, curateur et médiateur dans le champ des Arts visuels, et ex enseignant en Ecole supérieure d’art (de Perpignan) et ex chargé de mission du Réseau des Ecoles supérieures d’Art du Sud…

Je suis basé à Meisenthal et Strasbourg, en région Grand Est, où je contribue aux activités d’Artopie (incubateur de communs) et de l’Eco lab (Espace Civic Low Tech). Je suis un membre actif du réseau GrandEstTiersLieux .

2 J'aimes

Bonjour Michel,

Tu pourrais expliquer ce qu’est ce réseau?
De mémoire, le ministère de tutelle est celui de la culture. Pas de l’éducation nationale. Il y aurait deux pb : financement en berne, fillière pas visible sur parcoursup.
Quant à la politique des fillière postbac «art» de l’éduc nat, une standardisation de la culture? À la chinoise?
C’est que j’avais cru comprendre en papotant avec des enseignants de l’ENSBA de lyon. Qu’en est-il réellement?
Des bises :smiling_face_with_three_hearts:

1 J'aime

Salut Stéphane!

L’École(s) du Sud est un réseau qui regroupe 7 Écoles supérieures d’art de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la principauté de Monaco, et qui développe des programmes de recherche post diplômant, et tente de valoriser leur coopération dans les domaines de la Recherche d’une part. D’autre part, le réseau accompagne la jeune création et la formation professionnelle des jeunes diplômés. A côté de cela, le réseau œuvre surtout à renforcer sa visibilité auprès de Collectivités territoriales (Conseils Régionaux principalement, Union Européenne) et des professionnels et du public.

Les ministères de tutelle sont bien celui de la Culture ET de l’Education nationale, mais le premier est le ministère référant. Effectivement la filière souffre depuis longtemps d’un manque de visibilité (contrairement aux autres établissements d’enseignements supérieurs type E.N.S, I.E.P etc.). La politique des filières post-bac en Arts visuels est totalement inopérante (excepté en Design et encore…) ce qui explique que grands nombres de jeunes diplomé-e-s trouvent leurs voies (de garage) dans les métiers de la communication. Pour ce qui est des Arts visuels, les domaines de l’Art contemporaine et du Design sont effectivement encore, quelque peu standardisés car notre très précieuse « Exception culturelle » est un luxueux produit (et service) exportable à l’étranger, et principalement en Chine et dans les Emirats arabes via le ministère des Affaires étrangères (c.f: feu Culture France).

Grosses bises.

1 J'aime